Passation de service CESE: Idy accuse Mimi Touré de ne lui avoir remis aucun document de sa gestion

POLITIQUE : A peine installé à la tête du Conseil économique et sociale (CESE), ce jeudi 19 novembre 2020, le président Idrissa Seck a tenu à siffler fin de la guerre politique qui s’est déclarée entre lui et son prédécesseur, Aminata Touré dite Mimi. Devant tous les membres de l’institution, les personnalités de l’Etat, amis et sympathisants, venus assister à la cérémonie, la quatrième (4e) personnalité de l’Etat a déclaré ceci :  « La guerre politique est terminée. Le temps est au travail. L’heure n’est plus au polémique».

D’emblée, Idrissa Seck a tenu à rappeler qu’: « Il n’y a pas eu de passation de service ». Mieux, a-t-il signalé : « aucun document signé et paraphé par mon prédécesseur attestant ce que j’ai trouvé au Cese à mon arrivée, notamment dans les comptes, les meubles du Cese, ne m’a été remis ».

Il a poursuivi : « je l’ai dit à celui à qui je devais le dire. Il m’a dit de faire la situation de référence. Je vais le faire, le signer et le présenter à mon prédécesseur pour qu’elle atteste si c’est ça ou pas. Mais si elle ne répond pas aussi, tant pis ». 

Des cessations de services du Daf et du DRH du Cese ont été annoncées par la presse. Idrissa Seck a démenti cette information précisant que « ce n’est pas cela ». 

« On ne va rien faire qui est contraire à la loi. Si je constate que cette Secrétaire générale que j’ai trouvée ici, est compétente pour faire le travail et m’aider à répondre aux attentes du président de la République, pourquoi pas ne pas travailler avec elle. On n’est pas là pour virer personne. Ce qui m’importe, c’est les compétences des uns et des autres », a-t-il avancé.
 
« Je n’ai pas le temps de fouiller la gestion de qui que ce soit ».

Répondant à ceux qui disaient qu’il va traduire Mimi Touré devant l’Ofnac ( Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption) , le président du Cese a tenu à les informer que l’heure n’est pas aux polémiques.  « Je n’ai pas le temps de fouiller la gestion de qui que ce soit. L’heure est au travail. La guerre politique est terminée ».

Et de conclure : « Ce qui m’intéresse c’est de faire le travail que le président de la République m’a demandé de faire ».

 
 
TW médias / Pressafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.