Pastef s’érige en bouclier contre la liquidation d’Ousmane Sonko et de Barthélémy Dias

POLITIQUE : En perspective des élections législatives de juillet 2022, les « Patriotes » de Sédhiou retroussent les manches et bandent les muscles. En accueillant ce dimanche après midi El Hadj Omar Baldé, un apériste de la première heure, les militants de Pastef ont indiqué que ce qui est arrivé à Khalifa Sall et à Karim Wade ne va plus se répéter au Sénégal, du moins pas avec leur leader.

 »Nous allons nous ériger en bouclier humain contre toute tentative de museler par l’emprisonnement, Ousmane Sonko et Barthélémy Dias. En route vers la prison, nous dirons non par tous les moyens légaux » a dit El Hadj Omar Baldé.

Ce dernier a aussi exprimé tous ses regrets d’avoir participé à l’élection de Macky Sall à la magistrature suprême en 2012 et 2019.  » Je présente mes excuses aux Sédhiouois d’avoir fait le mauvais choix en son temps » s’est-il excusé.

Aussi a-t-il débaptisé, l’alliance pour la République en Alliance pour la ruse en ce que les militants de cette formation font dans les combines pour tromper les autres selon lui.

Pour El Hadj Omar Baldé, chef de service à la cimenterie Dangote, le Pastef reste le parti de la justice, de l’équité, de la sobriété et de la vertu.  »C’est pourquoi, avec la philosophie du don de soi, nous y sommes venus pour contribuer à l’émergence du pays avec Sonko. Le conseiller apériste a donné l’exemple du maire de Ziguinchor qui a travaillé toute la journée le jour de son installation. Contrairement à l’équipe de Sédhiou qui, plus d’un mois après l’installation du maire, n’a pas encore mis en place les différentes commissions dit-il. El Hadj Omar Baldé demande alors au maire Abou Diop d’aller à l’école d’Ousmane Sonko.

Se prononçant sur les élections législatives de juillet prochain,Yewwi Askan Wi (YAW) va vers la mise en place d’un front régional contre le parrainage. Selon Youssouf Biaye en charge de la communication des Pastefiens, le parrainage n’est rien d’autre qu’une occasion d’éliminer de potentiels adversaires capables de renverser l’un des pouvoirs politiques du régime en place.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.