Pour que le Nigeria adhère à l’Eco, Buhari pose 5 conditions

Avec son homologue français Emmanuel Macron, Alassane Ouattara, le président de la Côte d’Ivoire avait officiellement annoncé la fin du FCFA qui doit subir une reforme et donner vie en 2020 à une nouvelle monnaie, l’Eco fortement contestée de part et d’autre. 

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari a quant à lui posé ses conditions pour l’adhésion de son pays à cette reforme.

En effet, le Nigeria comme tous les Etats anglophones de l’Afrique n’adhéreraient pas d’un œil obéissant à cette nouvelle initiative qui appelle à une facilitation des termes de l’échange sur le continent ainsi qu’à une indépendance monétaire globale de tous les Etats du continent.

Pour voir son pays se rallier à l’Eco, le président Buhari pose à ce titre 05 (cinq) conditions sur la table. Les voici:

1- Aucun prélèvement et aucun dépôt au trésor français des devises des pays de la zone Eco
2- Pas d’intermédiaire dans la convertibilité entre l’Eco, l’Euro et le Dollar
3- La CEDEAO doit gérer elle-même l’Eco de façon souveraine.
4- L’ Eco doit être convertible avec toutes les monnaies du monde
5- L’ Eco devrait être imprimé en Afrique et non en France

La France va-t-elle céder à ces conditions et triompher la souveraineté monétaire des pays africains de la CEDEAO? Question!

T W médias / Économie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.