Programme 100 000 logements : Comment le 3FPT veut insérer 16 000 jeunes dans les métiers du bâtiment

Ce 8 septembre, le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique (3FPT), en collaboration avec la Direction générale de la Construction et de l’Habitat, a organisé un atelier dont le but est de renforcer la présence des jeunes dans les métiers du bâtiment et de booster l’initiative entrepreneuriale. 

L’État du Sénégal a initié un ambitieux projet de construction de 100.000 logements sur l’ensemble de l’étendue du territoire. 60% des logements sont prévus à l’intérieur du triangle Dakar-Mbour-Thiès et les autres 40% sur le reste du pays.

Le projet 100.000 logements qui s’inscrit parfaitement dans les orientations des axes I et II du PSE a comme objectif de développement de contribuer significativement à la relance de l’économie nationale par le secteur des bâtiments et travaux publics (BTP).

Ce programme visant à rendre le logement accessible au plus grand nombre était au cœur d’un atelier de restitution et d’échange, organisé par le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique (3FPT), en compagnie d’acteurs du secteur. Lors de cette rencontre, Sophie Diallo, Directrice générale du 3FPT a souligné la nécessité d’élaborer “une stratégie d’insertion des jeunes qui saura intégrer les promoteurs et les établissements de formation, sur l’ensemble du territoire, afin d’assurer la mise en oeuvre d’un programme national de formation de 16 000 jeunes dans les métiers du bâtiment”.

Une batterie de propositions ont été déclinées pour atteindre cet objectif : partager avec les acteurs le rapport d’étude sur l’identification des besoins en formation inhérents à la mise en œuvre du projet ;  partager les attentes en termes d’offre de formation adaptée à l’évolution des métiers du secteur du BTP ; identifier les nouveaux métiers liés à l’innovation et l’industrialisation des constructions ; définir une stratégie d’insertion des jeunes ;  mettre en place le cadre d’intervention de tous les acteurs concernés. 

Au final, Sophie Diallo s’est montrée optimiste quant à l’atteinte des objectifs fixés : “ Je demeure convaincue que notre force est dans l’unité et formule le vœu que nous multiplions les cadres d’échanges et de partages, afin de mutualiser nos expériences et compétences pour faire de la formation professionnelle et technique un levier central dans le développement économique du Sénégal. Soyez certains que le 3FPT et l’ensemble de ses équipes, dont j’ai l’immense privilège d’assumer la Direction, se tiennent prêts à soutenir les initiatives qui iront dans ce sens”. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.