Publication du rapport sur les réalisations des engagements des conseils des ministres délocalisés

L’Opposition accuse, le pouvoir tempère

La publication du rapport sur les réalisations des engagements pris par le chef de l’Etat dans quatorze régions lors des réunions du conseil des ministres délocalisés à quelques jours des législatives est une preuve que le régime en place s’occupe du quotidien des sénégalais et de l’avenir du Sénégal. La déclaration est du député Abdou Mbow porte-parole adjoint de l’Apr.

Interpellé hier, mercredi 28 juin par la rédaction de Sud quotidien, il a écarté toute «démarche politicienne» derrière cette décision tout en invitant l’opposition à un débat de fond sur ce document. Un appel rejeté aussitôt par Mamadou Lamine Diallo, leader du mouvement tekki et investi sur la liste de la coalition gagnante wattu Sénégaal qui refuse de tomber dans ce qu’il qualifie de «piège».

Pour cause, il estime que la publication de ce rapport sur les réalisations du gouvernement obéit à une stratégie savamment orchestrée par le Premier ministre qui est à la tête de liste de la coalition Benno bokk yakaar (Bby) pour détourner l’attention de l’opposition et des sénégalais sur des questions plus importantes dont celle de la distribution des cartes. Abondant dans le sens, Mamadou Goumbala, membre du Grand parti de Malick Gakou et investi sur la liste de la coalition Manko taxaw Sénégaal n’a pas mis du temps pour rappeler la liste des engagements non tenus de l’actuel chef de l’exécutif.

ABDOU MBOW, DÉPUTÉ BBY ET PORTE-PAROLE ADJOINT DE L’ALLIANCE POUR LA RÉPUBLIQUE : «Ce document montre que le président, Macky Sall et son gouvernement s’occupent…»
«Ce document montre que le président de la République du Sénégal, Macky Sall et son gouvernement s’occupent du quotidien des sénégalais et de l’avenir du Sénégal. Je pense que c’est une preuve supplémentaire que le développement du Sénégal est au cœur de la préoccupation du chef de l’État contrairement aux attaques de l’opposition. Qui du reste à mon avis devrait chercher à entretenir un débat sur ce que le gouvernement a dit est vrai ou non. Maintenant, ils sont libres de dire ce qu’ils pensent de cette démarche du Premier ministre de communiquer les sénégalais l’état d’avancement des engagements parce qu’ils savent que le président Macky Sall est en train de réaliser tout ce qu’il avait dit au niveau des conseils des ministres décentralisés. Mieux, le chef de l’État peut étaler son bilan qui est totalement positif bien qu’il lui reste encore deux ans jusqu’en 2019.
Ceci pour dire que nous de la majorité, nous nous félicitons de la publication de ce document que nous présenterons aux populations lors de la campagne électorale pour justifier notre demande d’une nouvelle majorité pour le président Macky Sall à l’Assemblée nationale afin de l’aider à continuer le travail extraordinaire qu’il a entamé.
Pour nous, c’est sur ce travail que doit porter le débat et non sur le processus électoral qui ne souffre d’aucun problème. Car, l’opposition avait dit qu’on n’allait pas atteindre les 4 millions d’inscrits prévus par la nouvelle Loi portant refonte partielle du fichier électoral mais au final, on a dépassé la barre des six millions aujourd’hui. Les cartes d’électeurs couplées aux cartes d’identité nationales sont en train d’être distribuées. Aujourd’hui, ils crient sur tous les toits en soutenant qu’on les a mis à l’écart du processus mais je rappelle qu’ils étaient bien représentés dans les commissions comme le prévoit la Loi mais ce sont eux même qui ont quitté les commissions parce qu’ils ne sont pas prêts à aller aux élections. D’ailleurs, c’est la première fois au Sénégal qu’une opposition demande le report des élections parce que eux même ne sont pas prêts. Mieux, ils n’ont pas de programmes encore moins d’ambition politique. Ils sont bouleversés».
MAMADOU GOUMBALA, MEMBRE DU GRAND PARTI ET INVESTI SUR LA LISTE MANKO TAXAW SÉNÉGAL : «Le Premier ministre peut sortir ce qu’il veut mais nous démontrons que…»
«Je pense que le Premier ministre devrait commencer par rappeler dans son rapport l’engagement non respecter de Macky Sall vis-à-vis de la charte des assises nationales qu’il avait signées sans réserve. Ensuite, il y’a sa promesse de réduire son mandat de sept ans à cinq ans affirmé et réaffirmé devant sur la tribune de la plupart des institutions internationales : Onu, Union africaine partout dans le monde et jusqu’ici rien n’a été fait de tout cela. Toutes les promesses faites par Macky Sall aux sénégalais notamment aux enseignants, il ne les a jamais respectées. La preuve, les grèves sont toujours permanentes dans le système de l’éducation nationale et n’en parlons pas du secteur de la santé.
À cela s’ajoute le fait que nos parents du monde rural sont toujours dans l’attente des machines agricoles qu’on les avait promis. L’insécurité est également grandissante au Sénégal avec des agressions qui sont devenues quasi permanentes.
S’agissant de notre diplomatie, elle a perdu de sa notoriété depuis le départ du président Abdoulaye Wade. La plupart des pays qui nous entourent sont contre la pratique diplomatique de Macky Sall. Au niveau des instances internationales aucun fonctionnaire sénégalais n’a été promis à un poste depuis que Macky Sall est arrivé au pouvoir.
Ensuite, le gouvernement nous parle de la hausse du taux de croissance à plus de 6% mais cette croissance va dans les mains de qui ? Les investissements au Sénégal sont faits à 85% par les nationaux, or, ces derniers sont systématiquement exclus des marchés publics qui sont entre les mains des étrangers comme Total, Eiffage entre autres investisseurs. Voilà le bilan de Macky Sall et, il est globalement négatif. Le Premier ministre peut sortir ce qu’il veut mais dans la campagne électorale nous allons démontrer preuve à l’appui que leur régime n’a absolument rien fait».
MAMADOU LAMINE DIALLO, LEADER DU MOUVEMENT TEKKI, COALITION GAGNANTE WATTU SÉNÉGAAL : «Le Premier ministre, tête de liste de la coalition Bby cherche à nous divertir mais…»
«Le Premier ministre qui est la tête de liste de la coalition Benno bokk yakaar (Bby) et initiateur de ce rapport, cherche à travers ce document à nous amener à débattre sur les réalisations du gouvernement à quelques jours de la campagne pour les législatives prochaines. Mais, qu’il sache que c’est peine perdue parce que pour nous, le débat c’est la distribution des cartes d’électeurs à leur propriétaire. Cette question des cartes est pour nous la chose la plus importante d’autant plus que lui-même (ndlr le Pm) et son président se sont engagés dans un marché de gré à gré 55 milliards de francs Cfa pour la confection des cartes d’identité biométriques. Pour nous, cette question qui touche directement notre démocratie qu’il faut stabiliser constitue le fond du problème.
Ensuite, le Premier ministre doit savoir qu’en matière économique, ce qui compte ce sont les objectifs. Or, les objectifs sur lesquels, les sénégalais l’attendent, c’est qu’il nous dit le nombre d’emplois qu’ils ont créé pour les jeunes, le nombre de familles de sénégalais qu’ils ont sortis dans la pauvreté. S’il veut un débat, nous l’invitons à nous donner des chiffres exacts sur ces deux questions.
Le reste, ce sont des moyens qu’ils se sont données eux-mêmes grâce à leur majorité mécanique qui a fini selon leur propre théorie de transformer l’Assemblée nationale en annexe du Plais de la République en votant ce qu’ils veulent. En plus, aujourd’hui, personne ne peut vérifier les chiffres qu’ils avancent au sujet des réalisations d’engagements pris lors de ces voyages décentralisés du président. En revanche, ce qu’on peut vérifier, ce sont le nombre de jeunes qui ont du travail parce qu’au final, c’est ce qui compte. Et, nous pensons que chaque sénégalais peu vérifier autour de lui le nombre de neveux, cousins, frères qui ont des diplômes techniques et qui continuent de chômer. Pour nous, c’est ça le débat qui mérite d’être posé et de ce point de vue, j’avoue que c’est une très déception. Nous avons un régime qui ne sait rien faire, qui ne fait que parler et réprimer les gens et de les mettre en prison».
T W / Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.