Rapatriement des corps des jeunes de Gourel Bocar décédés en Espagne : Mamadou Kassé met fin à deux mois de détresse

Enfin ! Pourrait-on dire. Perdre des parents à l’étranger par asphyxie est une épreuve difficile.

Mais, ne pas pouvoir faire leur deuil, pendant deux mois, faute de moyens financiers pour rapatrier leurs corps, est encore insoutenable.

Ce calvaire sera bientôt un mauvais souvenir pour les populations de Gourel Bocar, un village situé dans la commune rurale de Missirah, département de Tambacounda. Deux jeunes de ce village ont perdu la vie par asphyxie en Espagne, depuis plus de deux mois. Leurs parents et proches sont toujours dans la détresse, faut de pouvoir rapatrier le corps de leurs enfants.

Informé par le Journaliste et Directeur de la Publication du quotidien dakarois L’As, M. Amadou Ba, le Directeur général de la SICAP, M. Mamadou Kassé, dans un élan humanitaire, a sauvé la face de la région de Tambacounda, jadis devenue la risée du monde.

Car, parmi tous les cadres ou responsables politiques de la région sollicités, l’histoire retiendra que seul Mamadou Kassé a réagi pour restaurer la dignité des familles éplorées de Gourel Bocar. Par cet acte, le fils du Pr Moustapha Kassé met fin à la détresse des populations de Gourel Bocar.

En effet, Mamadou Kassé a déboursé les six millions nécessaires pour rapatrier les corps des deux jeunes décédés en Espagne. Alors que la femme d’affaires Mme Ngoné Guèye dite Mamy avait lancé via facebook une campagne de collecte de fonds pour le rapatriement des corps.

Qu’Allah ait pitié à l’âme des disparus et qu’Il rétribue au centuple les efforts de tous ceux ont facilité le rapatriement des corps. Amine !!!

T W médias – Alkuma.info / Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.