Rejet de Shell et Total : Daouda Dia donne la solution à Guy-Marius Sagna

A en croire le questeur de l’Assemblée nationale, Daouda Dia, il n’y avait pas de quoi fouetter un chat à propos du choix des fournisseurs de carburant des députés.

Guy Marius Sagna a bel et bien la possibilité de choisir la compagnie de sa préférence puisque le Parlement n’a signé aucun contrat d’exclusivité avec une marque.

«Les cartes sont déjà créditées. Il pourra choisir son fournisseur comme il veut, mais ce sera le mois prochain, indique Daouda Dia dans un entretien avec Bés Bi. Il doit écrire à la comptabilité et ce sera réglé. Il suffisait de me contacter et je lui aurais expliqué. Il n’y a pas d’exclusivité sur les fournisseurs. Si un député ne veut pas prendre (son carburant) à Shell ou Total, il doit écrire avant le 15 du mois à la questure pour indiquer clairement la station choisie.»

Le questeur ajoute que ces deux compagnies française (Total) et anglo-néerlandaise (Shell) ont été choisies pour une question pratique et sur recommandation d’ayants droit. Il explique : «C’est une formule sollicitée par plusieurs députés qui ont préféré Total et Shell, les deux ayant un maillage du territoire. Ce qui aiderait les députés dans leurs nombreux déplacements à l’intérieur du pays. Donc, on n’a imposé à personne Shell et Total.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.