Révélations sur l’explosion de la grenade entre les mains de l’élément du GIGN

SOCIETE: «Au moment où le Sénégal pleure ses morts suite aux violentes émeutes consécutives à l’affaire Ousmane Sonko, la gendarmerie nationale regrette la blessure du brave et jeune lieutenant Mohamed Kâ dont la main a été amputée.

Le Témoin raconte les circonstances dans lesquelles cet officier du GIGN s’est blessé par une grenade offensive.

Après avoir dégoupillé la grenade, le gendarme Kâ avait environ dix secondes pour la lancer avant qu’elle n’explose. Hélas, à cet instant précis et crucial, le lieutenant Kâ a voulu éviter des pierres lancées dans sa direction. Un moment d’inattention lui a été fatal. Il n’a rien vu venir et s’est retrouvé avec une main en lambeaux.

Évacué d’urgence à l’hôpital Principal, le lieutenant Mohamed Kâ, très courageux, a laissé entendre, avant que sa main ne soit amputée : «J’ai fait le…con ! Mais, ce sont des choses qui arrivent dans un théâtre d’opération». Avec foi dans l’épreuve, il a relativisé : «C’est le destin ! » a-t-il ajouté à l’endroit de ses camarades d’armes venus lui rendre visite.

TW médias/Seneweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.