Sénégal – émigration irrégulière – nombre de morts: l’esquive du ministre de l’Intérieur

POLITIQUE : Le gouvernement Sénégalais n’a aucun chiffre sur les jeunes morts dans l’océan à travers l’émigration irrégulière.

Suite à l’interpellation des journalistes sur la question, le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome a quasiment répondu par une boutade : «quand c’est clandestin, on n’a pas de chiffres exacts». Il a fait l’annonce lors de la conférence de presse du gouvernement qui s’est tenue au Building administratif, Mamadou Dia ce mardi.

Cette fois-ci le Gouvernement du Sénégal ne jette pas la pierre à l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) sur la question liée aux nombres de morts dans l’émigration irrégulière. Le ministre de l’Intérieur n’y est pas allé par quatre chemins dans sa réponse. «Quand c’est clandestin, on a pas de chiffres exacts. Vous-même (s’adressant au journaliste), «vous avez dit émigration clandestine» ce que d’autres appellent «émigration irrégulière», a déclaré Antoine Félix Diome. 
 
Le ministre de l’Intérieur se réfugie derrière cet alibi pour dire que «le Sénégal n’a pas d’éléments pour se prononcer sur les chiffres». Et de rétorquer : «l’objectif du gouvernement n’est pas de dénombrer des morts mais de trouver des solutions. Le gouvernement est en train d’œuvrer pour trouver du travail aux  jeunes et veiller à la  sécurité maritime. Cela sera plus pour que les jeunes ne bravent plus la mer».
 
Par ailleurs, sur la présence de policiers espagnols au Sénégal, Antoine Félix Diome a souligné que cela date de plusieurs années et que c’est à travers des accords entre l’Espagne et le Sénégal qui ont été renouvelés récemment. 

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.