Sénégal : la gendarmerie saisit 3.900 munitions de guerre à Pire

La gendarmerie sénégalaise a saisi 3.900 munitions de guerre destinées des groupes basés en Mauritanie, à Pire, une localité située à l’ouest du pays dans la région de Mbour, renseigne le journal L’Observateur. 

Dans la nuit du 26 au 27 octobre vers 2 heures du matin, les éléments de Commandant Abdoulaye Diallo de la Brigade de Tivaouane ont effectué un contrôle de route sur un véhicule particulier sur la Nationale 1.

Au cours de la fouille du véhicule, les pandores ont failli tomber à la renverse à la découverte d’une importante quantité de munitions de guerre. Interpellé, le chauffeur Maky Talla Ndiaye (32 ans) dit ignorer le contenu. La quantité devrait transiter par Rosso-Sénégal.

Au cours de l’audition, un autre chauffeur, Ahmed Ndiaye, qui est le destinataire du colis, révèle aux enquêteurs  que les colis lui ont été pourvus par un certain B. Sangaré, un militaire en service au camp Lemonier à Dakar, sur l’ancienne route de Rufisque.

Les deux chauffeurs ont été déférés jeudi au Parquet de Thiès. 

Utilisées dans les grands conflits, ces munitions sont destinées à des armes lourdes portées par des chars de combat ou des véhicules de types Pick-up, seuls aptes à supporter rafales qu’elles renvoient. Elles sont performantes et ont un pouvoir de pénétration et de perforation redoutable. Selon un expert, elles peuvent provoquer un carnage en quelques minutes lors des grands conflits.

T W médias / Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.