Tambacounda: le marché aux poissons un danger permanent pour les populations.

Comme si cela n’inquiétait les autorités administratives chacun vaque à ses occupations sans se soucier du danger

La position géographique du marché aux poissons de Tambacounda expose les usagers des lieux. Situé vers la sortie EST de la ville sur la nationale N°1, le marché n’offre aucune garantie pour la sécurité des personnes et des biens.

Longtemps décriée par les autochtones, la place du marché aux poissons de Tambacounda expose plus d’un. Situé sur l’axe de la route qui mène au Mali, où les camions appelés « les Maliens » passent à vive allure le marché ne garantie aucune sécurité aux ménagères, vendeuses ou piétons .

Comme si cela n’inquiétait les autorités administratives chacun vaque à ses occupations sans se soucier du danger que ca représente les quelques accidents notés en ces lieux se sont soldés par des morts d’hommes. Partout dans cette petite surface réservée pour le marché circulent des calèches, des motos Diakarta, des charrettes, camions, taxis, et autres chiens qui, perpétuellement affamés pataugent dans les eaux nauséabondes à la quête d’une piteuse nourriture sans compter la va et vient incessant des piétons et des femmes venues chercher de poissons frais ou autres condiments.

Le long des camions frigorifiques en stationnement sur les lieux coule l’eau du poisson mort qui, mélangée aux déchets des poissons éventrés par les vendeuses et les ordures du « Faro » (lit d’un cours d’eau) dans laquelle voguent des vers blancs, se faufilent des « almoudo » (élèves de l’école coranique) . Et au dessus de tout, le marché est positionné derrière le stade où des sportifs insouciants du danger respirent l’odeur assassine qui se dégage des eaux sous l’effet de la canicule .

les saletés du marché aux poissons de Tambacounda
les saletés du marché aux poissons de Tambacounda

A cela s’ajoute les abats de moutons, de chèvres ou de vaches égorgés pour approvisionner la cité en viande car, les abattoirs se trouvent à quelques dizaines de mètres du marché et forme un mur commun avec le dit stade entièrement mis à neuf au bénéfice de la population.

De surcroit et très bizarrement un magasin bien équipé et sécurisé de stockage de poissons a été construit par le Ministère de la pêche mais cela n’aura servi que pour satisfaire la curiosité des passants.

Certains auraient pensé que l’actuelle équipe municipale allait s’engager dans la lutte contre l’insécurité et l’insalubrité au marché de poissons bien que des efforts visibles soient faits pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

T W / Socièté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.