Terrorisme au Mali : l’armée interpelle 5 suspects dont 3 ressortissants européens

INTERNATIONAL : L’armée malienne a annoncé avoir interpellé 5 suspects à Diabaly dont 3 ressortissants européens, au cours d’une opération de sécurisation, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Les forces armées maliennes ont annoncé, ce mardi 12 avril, avoir neutralisé un groupe terroriste, lors d’une opération qui a eu lieu sur l’axe Sébabougou-Diéma. Le communiqué fait en outre état de la neutralisation de deux autres terroristes, dans la région de Nara, au Sud du pays. Par ailleurs, les FAMa ont indiqué avoir interpellés cinq suspects à Diabaly. Ils sont gardés à vue pour des raisons d’enquête.

Selon le colonel Souleymane Dembelé, chef de la DIRPA (Directeur de l’information et des relations publiques des armées), « dans la région de Nara, une patrouille des Forces Armées Maliennes (FAMa) a procédé à la neutralisation de 2 terroristes et la saisie d’un congélateur de marque Sharp, 33 panneaux solaires de grand format, 4 batteries dont 2 blindées, 1 groupe électrogène et plusieurs autres pièces de recharge moto ».

« Une patrouille d’opportunité a également permis de neutraliser un groupe armé terroriste sur l’axe Sébabougou-Diéma et la récupération d’un AK-47 et 2 chargeurs garnis », a poursuivi le patron de la DIRPA, ajoutant qu’après « l’attaque des Dozos à Tientienbougou dans la zone de Niono ayant fait 4 morts et 8 blessés civils, la patrouille de Forces armées maliennes (FAMa) a procédé à l’interpellation, le 4 avril 2022, de suspects mis à la disposition de la gendarmerie pour des fins d’enquête ».

La DIRPA a également indiqué que le détachement FAMa de Diabaly a procédé à « l’interpellation, le 10 avril 2022, de 5 suspects dont 3 ressortissants européens ». Ces opérations d’envergure interviennent alors que l’armée du Mali est sous le coup de graves accusations de crime contre l’humanité, dans ce que Amnesty International appelle le « massacre de Moura », qui aurai coûté la vie à près de 300 personnes. Il a été attribué aux FAMa des exécutions sommaires. L’ONU a d’ailleurs demandé l’ouverture d’une enquête indépendante.

TW médias / Afrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.