TNT: Les acteurs africains se penchent sur les défis du passage de l’analogique au numérique

SOCIÉTÉ : Dakar accueille du 5 au 6 mai la deuxième édition de l’Assemblée générale du Réseau africain des Télédiffuseurs.

L’occasion sera ainsi saisie par les principaux acteurs pour se pencher sur: « Les défis et les enjeux des opérateurs de diffusion à l’heure du basculement à la Télévision numérique terrestre (TNT)’’ . 

Le réseau a adopté le cahier des charges et les conventions régissant la transition vers la Télévision numérique terrestre, dans le respect des engagements pris en 2015 avec l’Union internationale des télécommunications (UIT),

’Pour l’Afrique, la TNT est à la fois une révolution numérique dans l’environnement audiovisuel, un facteur de développement économique et social, et un principe d’équité territoriale dans l’accès à l’information’’, a déclaré , Amadou Abdoulaye Diop , directeur général de la Télédiffusion numérique du Sénégal (TDS).

Sur ce, il a indiqué que cette deuxième assemblée générale de la RAT devrait constituer un « cadre de partage d’expériences et de visions sur les défis du passage de l’analogique vers le numérique ».

Les questions relatives sur , « les droits de passage ; assiette et stratégies de recouvrement, les modèles économiques des sociétés de diffusion, ainsi que l’identité numérique dans l’espace ouest-africain seront les préoccupations fortes posées au cours de cette assemblée générale », a précisé le Directeur Amadou Abdoulaye Diop.

Ainsi, « les recommandations issues des travaux », selon le Directeur de TDS, serviront de base pour une évaluation objective de la télévision numérique’’.  

Pour sa part, le directeur de l’économie numérique près de la commission UEMOA, Abossé Akue Apakpo, a souligné l’impératif dans ce nouveau chapitre de la TNT, « d’avantage de créativité et l’originalité » dans les contenus des programmes proposés par les télédiffuseurs.

Le Réseau africain des télédiffuseurs regroupe les principaux pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA) entre autres, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Togo, et du Sénégal, et a été officiellement lancé en novembre 2021 au Burkina Faso.

Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.