Togo: Après l’appel au boycott, Magic System confirme ses deux concerts à Lomé

Les organisateurs ont par la suite dénoncé une certaine maladresse de la part de ceux qui appellent à boycotter l’évènement musical.

Les deux concerts prévus les 16 et 17 décembre 2017 à Lomé en l’honneur de la célébration des 20 ans du groupe ivoirien Magic System sont maintenus par les promoteurs culturels et organisateurs et le public est par conséquent invité à faire le déplacement sur le palais de Congrès et à la plage de Lomé pour des moments de détente.

En effet dans un point de presse tenu hier jeudi à Lomé, les promoteurs et les organisateurs de l’évènement ont dans un premier temps confirmé le maintien des deux concerts dans la capitale togolaise avant de lever l’amalgame qui tend à être crée autour de l’évènement. Les organisateurs ont par la suite dénoncé une certaine maladresse de la part de ceux qui appellent à boycotter l’évènement musical.

En plus de la confirmation des deux concerts à Lomé, le groupeMagic System a confirmé sur le réseau Twitter que « On vous donne rdv ce week-end à Lomé (Togo), ça va bouger bouger ! On est prêts, et vous ? #MagicTour20ans ».

En donnant une suite appropriée à l’appel au boycott des deux concerts, Akim Toutou Tamandja, un promoteur culturel a mis au point qu’aucun des concerts prévus en cette fin d’année au Togo n’a de connotation politique comme le soutient le Collectif des artistes engagés.

Pour la coïncidence de la date de la tenue du premier jour du concert d’avec un jour de manifestation de la coalition de l’opposition togolaise, Tamandja a précisé que « cet événement, nous l’avons préparé depuis des mois, bien avant le début des manifestations politiques en cours ».

Eu égard à la sortie des promoteurs culturels et organisateurs de l’évènement, il est à rappeler que le Collectif des artistes togolais engagés a appelé la semaine dernière au boycott des deux concerts du groupe Magic System sous prétexte que « Si des Togolais sont censurés, interdits, boycottés, aucun artiste étranger n’aura le champ libre jusqu’à la reconduction concert ».

De plus le contexte socio-politique actuel au Togo et plus particulièrement à Lomé, marqué par des manifestations régulières de l’opposition pour un changement démocratique, semble avoir motivé les artistes engagés dont certains prônent ce concept « « … la liberté d’abord ….les loisirs après ».

Enfin, Magic System est localement perçu comme un groupe du « système », proche des pouvoirs, ivoirien en particulier, et, à l’image de personnalités comme le français Claudy Siar (animateur radio sur le média d’Etat français Rfi, ndlr), un ambassadeur des réseaux de la françafrique.

T W / Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.