Trafic international de faux médicaments : La police de Pikine arrête un convoyeur avec un important lot

N’eût été la persévérance et la ténacité des policiers du commissariat de Pikine, un important lot de faux médicaments serait convoyé de Dakar au Mali. En effet, les hommes du commissaire Mame Arona Bâ ont intercepté le minibus en partance vers Bamako suite à l’exploitation d’un renseignement.

Les limiers ont découvert  dans ledit véhicule 20 cartons de CAC 1000 contenant chacun 80 boîtes. Interpellé puis soumis à un interrogatoire, le chauffeur du minibus a balancé l’identité du convoyeur, selon des sources de Seneweb.

 » A.Diallo m’a chargé de remettre les cartons à S.Fofana, établi à Bamako » a  déclaré M.Sylla tout en  niant en bloc son implication dans ce trafic international de faux médicaments.

Avec la coopération du chauffeur de minibus interpellé, le convoyeur de la marchandise illicite a été arrêté par les éléments du commissaire Bâ.

Entendu par les enquêteurs, A.Diallo a reconnu sans ambages la paternité des médicaments saisis. Il a confié avoir acquis 1600 boîtes à Keur Serigne bi de Dakar auprès d’un fournisseur dont il ignore l’identité.

« Un pharmacien établi au Mali m’avait passé la commande en m’envoyant un million huit cent mille pour l’achat des médicaments dans le marché noir. J’ai instruit le chauffeur M.Sylla de convoyer les cartons à Bamako. Mais il ignore le contenu desdits cartons « , a expliqué A.Diallo.

Sur instruction du procureur, le chauffeur du minibus a été libéré et le convoyeur A.Diallo a été placé en garde à vue pour trafic international de médicaments.

Au terme de l’enquête, le sieur Diallo a été présenté au procureur le vendredi dernier d’après des sources de Seneweb proches du parquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.