Traque de Salif Sadio : Premières grosses pertes pour l’Armée

SOCIÉTÉ : Un mort et cinq blessés. Ce sont les pertes subies par l’armée sénégalaise au cours de ses opérations de ratissage dans le Nord-Sindian.

Ce bilan, repris par plusieurs journaux ce vendredi 18 mars, n’est pour l’instant ni confirmé ni infirmé par la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA), qui ne s’est pas encore prononcée.

Selon Le Témoin de ce vendredi, citant des «sources concordantes», le soldat décédé et ses camarades blessés ont été transférés au centre médical du camp Georges Boissy de Ziguinchor.

Le journal rapporte que les indépendantistes, cibles des bombardements, ont subi de lourdes pertes en vies humaines et matérielles. Il ajoute que malgré leur forte résistance, ils ont en outre perdu plusieurs de leurs bases.   

L’Armée mène depuis près d’une semaine des opérations de sécurisation du Nord-Sindian, une zone tenue par Salif Sadio, chef de la branche Atika du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC).

Après d’intenses bombardements à l’arme lourde, dimanche, les militaires sénégalais ont entamé mardi dernier les combats au sol.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.