Victorine Ndeye et Doudou Kâ, ministres : Un couplé revanchard à Ziguinchor

Avec les nominations de Doudou Kâ et Victorine Ndeye, respectivement aux ministères des Transports et de la Microfinance, le Président Sall veut renforcer son poids dans le Sud, devenu un bastion de Pastef depuis 2019.

Devenu un bastion de Pastef, le Sud peut-il retomber dans le giron apériste ? Avec la formation du nouveau gouvernement, le Président Sall a montré qu’il ne s’est pas résigné à perdre la région de Ziguinchor. En décidant de nommer Doudou Kâ et Victorine Ndèye à la tête respectivement des ministères des Transports aériens et des infrastructures aéroportuaires et de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, Macky Sall lance la remontada… électorale à Ziguinchor.

Evidemment, cela va être un combat épique avec une issue incertaine. Voire impossible à gagner. Depuis 2019, la cote de Ousmane Sonko et de Pastef grimpent alors que l’électorat du pouvoir s’amenuise au fil des scrutins.

Lors de la Présidentielle, des Locales et des Législatives, la coalition présidentielle a perdu dans les grands écarts. Avec les choix de Victorine Ndeye, tête de liste Bby à Ziguinchor lors des dernières Législatives et Doudou Kâ, ancien directeur de l’Aéroport international Blaise Diagne, Macky Sall a fait un choix clair, même dans ses rangs : Pour lui, c’est ce «couple» qui est capable de relancer son parti dans la région de Casamance.

Evidemment, il serait assez compliqué de mesurer son indice de popularité dans le Sud d’ici 2024. Car la prochaine élection est la Présidentielle. Personne ne sait encore si Macky Sall sera candidat ou non…
Aujourd’hui, il reste constant qu’il va continuer à concentrer ses efforts dans cette partie du pays, qui semble être un bastion inexpugnable. Mais, il va poursuivre les tentatives, continuer à échafauder des stratégies, augmenter les investissements dans la région pour y arriver.

D’après « Le Quotidien », dans ses discours, il aime à répéter les milliards injectés en Casamance pour son désenclavement, la création de l’Acropole du Sud, l’accompagnement pour le retour des réfugiés dans leurs villages et la signature de l’accord de paix avec le Mfdc. Est-ce suffisant pour faire pencher la balance en sa faveur ? Wait and see !

Leral

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.