Ziguinchor : Ousmane Sonko rebaptise les rues et avenues chargées d’histoire coloniale

POLITIQUE : Lors de la première session ordinaire du Conseil municipal pour l’année 2022, le maire de Ziguinchor Ousmane Sonko a,  conformément aux dispositions des articles 144 et suivants du code général des collectivités territoriales, soumis à l’examen des conseillers municipaux, la première mouture du projet de délibération qui porte principalement sur plusieurs points, dont l’adressage de rues de la capitale du Sud. 

« Le maire s’est engagé auprès des Ziguinchorois, dans le cadre du programme BUROK et par devoir mémorial, à renommer les rues et avenues de Ziguinchor portant des noms négativement chargés d’histoire coloniale. Le maintien de ces dénominations plus de six décennies après notre indépendance est une offense à notre dignité nationale », relève le compte-rendu de la session. Qui ajoute que le nouveau maire de Ziguinchor propose que l’avenue du capitaine Javelier soit rebaptisée Avenue du tirailleur africain, et que la la rue Lieutenant Lemoine, devienne rue Thiaroye 44. Selon la même source, il a été décidé que la Rue Lieutenant Truch soit rebaptisée la Rue Seléki 1886, la rue de France soit rebaptisée rue de l’Union africaine et enfin que la rue du Général de Gaulle soit rebaptisée Rue de la Paix.

Il est précisé, dans le compte-rendu, que « les conseillers municipaux ont adopté dans sa globalité, les propositions du Maire de Ziguinchor lors de la première session ordinaire ».

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.